The Yokoblog : Les chinoiseries d'une scientific, girly, working mother...

Les petits tout et les petits riens de Yoko...

15 octobre 2016

Là où elle repose...

IMG_3850

Cette année encore, pour la cinquième fois consécutive, je participe aux matchs de la rentrée littéraire organisés par Price Minister Rakuten. (Vous pouvez retrouver les matchs précédents ici, , et ...).

Cette année, j'ai reçu Là où elle repose de Kimberley McCreight. Un livre américain lu en Français, une fois n'est pas coutume ! Quelques jours ont suffi pour avaler sans indigestion ses 400 pages.

Au dos, le synopsis est alléchant : 

À Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d’un bébé est retrouvé dans les bois voisins de l’université. Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que ne manque pas de susciter le drame, personne ne connaît l’identité de la fillette et encore moins les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire, pour la jeune femme, qui réveille un tourment douloureux. En effet, elle a perdu un bébé et ne s’est jamais vraiment remise de cette épreuve… Or, ses investigations vont mettre à jour certains secrets bien enfouis de cette petite communauté aux apparences si convenables.

Kimberly McCreight assemble minutieusement les pièces d’un puzzle obscur pour construire un thriller aussi captivant qu’émouvant. Après Amelia, elle confirme ici sa place parmi les meilleurs auteurs du genre.

Lorsque nous ouvrons le livre, nous découvrons une succession de courts chapitres qui nous permettent de nous glisser dans la peau de différents personnages féminins qui ne semblent pas forcément avoir de liens entre eux même si on se doute bien qu'ils vont se rapprocher ou du moins se croiser avec le dénouement de l'histoire pour expliquer ce qui s'est passé et a donc conduit à la découverte macabre d'un corps de bébé dans un ruisseau isolé du bois de l'université. 

Molly, Barbara, Jenna, Sandy... autant de femmes plus ou moins jeunes, plus ou moins paumées, plus ou moins attachantes, mais toutes aussi déterminées et abimées par la vie et//ou les hommes, personnages qui se croisent, se recroisent et nous livrent une partie de leur passé pour expliquer, petit à petit, les faits. Le livre est construit comme un roman policier : on découvre le corps, et on cherche à résoudre l'énigme en se glissant dans la peau de Molly, la journaliste qui veut le fin mot de l'histoire. Les autres protagonistes partagent leur histoire pour nous laisser des indices comme le petit poucet qui sème ses cailloux blancs. Nous allons donc plus vite que Molly dans la résolution de l'énigme, car elle n'a accès qu'à un seul pan de l'histoire alors que nous avons accès à d'autres facettes.

Si quelques fausses pistes sont évoquées au fil des pages, il n'y a pas vraiment de rebondissements ni de suspens. On glisse doucement mais inexorablement vers la vérité. Des flashbacks, des séances de psy ou des extraits de journal intime cherchent à nous donner des éléments tangibles. Sont-ils là pour mieux nous embrouiller se demande-t-on ? Pas tant que ça au final constate-t-on.

Je n'ai pas lu Amélia, le premier roman de Kimberley McCreight. Peut-être est-ce dommage car visiblement, il est meilleur que Là où elle repose, qui même s'il s'agit d'un livre plaisant, à la fois très américain et très féminin, à la lecture facile et agréable, idéal pour passer le temps, ne restera malheureusement sans doute pas dans les annales...

 

Posté par Yokoflo à 12:20 - Cultu-Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire