The Yokoblog : Les chinoiseries d'une scientific, girly, working mother...

Les petits tout et les petits riens de Yoko...

23 octobre 2016

Bridget Jones' s baby : the diary

Il y avait eu la suite, avec une Bridget prématurément vieillie (quinqua !!!), maman et tombeuse de jeunes hommes, plutôt réussie. Et puis il y a depuis peu le nouveau livre d'Helen Fielding, celui qui correspond au scénario de film qui vient de sortir, celui qui revient en arrière et au premier enfant de Bridget...

13901333_517402481793171_4752100002108627693_n

Il revient bien bien plus aux origines de ce qui a fait de la série de livres un succès : les pérégrinations, hésitations et incohérences de Bridget au milieu du rigide Mark (Darcy) et de l'obsédé Daniel (Cleaver).

Alors que Bridget semble s'être éloignée des frasques amoureuses de sa jeunesse pour se consacrer pleinement à sa carrière, alors que son horloge biologique s'affole un peu en voyant ses amies devenir mère et face à la pression (discrète on l'imagine bien) de sa propre mère, un baptème, une soirée trop arrosée et hop, voilà Bridget enceinte et sans fiancé officiel... Qui tiendra donc le rôle du père ? Qui souhaite assumer la paternité de ce bébé surprise ? Bridget devra-t-elle se résoudre à vivre sa grossesse et la naissance seule ? On sait qu'elle finit avec Mark (à cause du livre suivant qui est en fait le précédent - vous suivez ?). Oui, mais comment ?

Sans gâcher le suspense, Mark et Daniel reviennent en scène pour un livre hilarant, toute à fait dans l'essence des autres, avec une Bridget touchante de naïveté et toujours aussi gaffeuse... Je l'ai dévoré en 1 jour (et un trajet Thalys + un trajet RER) et me dis qu'il est temps d'aller le voir en film (même si ce n'est plus Daniel le concurrent de Mark, sniff !).

Une très très bonne surprise donc, que ce roman chick litt' que je lisais juste par acquis de conscience, parce que bon, je n'allais quand même pas me priver de Bridget, hein, et qui a su me toucher tout autant que les précédents !

Posté par Yokoflo à 10:56 - Cultu-Lectures - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 octobre 2016

Douceurs d'automne #4

Une courte balade, un peu de cuisine et notre week-end a filé trop vite... Mes douceurs #4 ont vraiment la douceur de l'automne et j'en avais besoin avant ma semaine compliquée par un déplacement professionnel à Amsterdam !

14701131_105585389914824_7351969191584333824_n

14733643_1790240134565368_3487517752204197888_n

14714555_691775264305910_7273594216050065408_n

14719237_130307207436651_8968735189790359552_n

 

Posté par Yokoflo à 10:20 - Chronique aux Cornichons - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2016

Là où elle repose...

IMG_3850

Cette année encore, pour la cinquième fois consécutive, je participe aux matchs de la rentrée littéraire organisés par Price Minister Rakuten. (Vous pouvez retrouver les matchs précédents ici, , et ...).

Cette année, j'ai reçu Là où elle repose de Kimberley McCreight. Un livre américain lu en Français, une fois n'est pas coutume ! Quelques jours ont suffi pour avaler sans indigestion ses 400 pages.

Au dos, le synopsis est alléchant : 

À Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d’un bébé est retrouvé dans les bois voisins de l’université. Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que ne manque pas de susciter le drame, personne ne connaît l’identité de la fillette et encore moins les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire, pour la jeune femme, qui réveille un tourment douloureux. En effet, elle a perdu un bébé et ne s’est jamais vraiment remise de cette épreuve… Or, ses investigations vont mettre à jour certains secrets bien enfouis de cette petite communauté aux apparences si convenables.

Kimberly McCreight assemble minutieusement les pièces d’un puzzle obscur pour construire un thriller aussi captivant qu’émouvant. Après Amelia, elle confirme ici sa place parmi les meilleurs auteurs du genre.

Lorsque nous ouvrons le livre, nous découvrons une succession de courts chapitres qui nous permettent de nous glisser dans la peau de différents personnages féminins qui ne semblent pas forcément avoir de liens entre eux même si on se doute bien qu'ils vont se rapprocher ou du moins se croiser avec le dénouement de l'histoire pour expliquer ce qui s'est passé et a donc conduit à la découverte macabre d'un corps de bébé dans un ruisseau isolé du bois de l'université. 

Molly, Barbara, Jenna, Sandy... autant de femmes plus ou moins jeunes, plus ou moins paumées, plus ou moins attachantes, mais toutes aussi déterminées et abimées par la vie et//ou les hommes, personnages qui se croisent, se recroisent et nous livrent une partie de leur passé pour expliquer, petit à petit, les faits. Le livre est construit comme un roman policier : on découvre le corps, et on cherche à résoudre l'énigme en se glissant dans la peau de Molly, la journaliste qui veut le fin mot de l'histoire. Les autres protagonistes partagent leur histoire pour nous laisser des indices comme le petit poucet qui sème ses cailloux blancs. Nous allons donc plus vite que Molly dans la résolution de l'énigme, car elle n'a accès qu'à un seul pan de l'histoire alors que nous avons accès à d'autres facettes.

Si quelques fausses pistes sont évoquées au fil des pages, il n'y a pas vraiment de rebondissements ni de suspens. On glisse doucement mais inexorablement vers la vérité. Des flashbacks, des séances de psy ou des extraits de journal intime cherchent à nous donner des éléments tangibles. Sont-ils là pour mieux nous embrouiller se demande-t-on ? Pas tant que ça au final constate-t-on.

Je n'ai pas lu Amélia, le premier roman de Kimberley McCreight. Peut-être est-ce dommage car visiblement, il est meilleur que Là où elle repose, qui même s'il s'agit d'un livre plaisant, à la fois très américain et très féminin, à la lecture facile et agréable, idéal pour passer le temps, ne restera malheureusement sans doute pas dans les annales...

 

Posté par Yokoflo à 12:20 - Cultu-Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2016

Douceurs d'automne #3

Un week-end quasi estival qui nous a permi de manger dehors encore un peu : il fallait bien cela pour compenser le voyage (obligé) chez Ikéa pour y acheter des appliques (pourquoi faut-il que les maisons dans lesquelles nous emménageons passent de "tout plafonniers" à "tout appliques (voire rien du tout)" et qu'il faille à chaque fois refaire notre stock de luminaires qu'on laisse pour les suivants - ou pas ?).

Nous avons aussi pris le temps de faire une grande balade à vélo sur les bords de Marne et ce seront mes douceurs d'automne #3.

14582255_343190912698830_8449077248287309824_n

14474357_200169843748512_2453187587494379520_n

14553201_317928795251410_6659919586466463744_n

14566611_1144402498985167_3078430612705509376_n

 

Posté par Yokoflo à 16:42 - Chronique aux Cornichons - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2016

Douceurs d'automne #2

Un week-end de rangement, bricolage, démolition, nettoyage, débalage... dans la nouvelle maison. Une visite de la raffinerie de Grandpuits à l'occasion des 50 ans du site pour nous aérer un petit peu. Telles seront mes douceurs d'automne #2.

14350831_1751737981753520_5407325368526831616_n

14350634_1770341706565133_2074187278019723264_n

14449333_1586884591617911_5578726050042478592_n

14488153_268400943553540_4678853981177380864_n

14533787_334042370274645_873286960037232640_n

14565113_1122921624458919_3152899680556285952_n

Posté par Yokoflo à 11:46 - Chronique aux Cornichons - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2016

Exposition de graphes à La Défense

14310765_525804490877534_1100004870410207232_n

14334626_253538548375805_57575573_n

14350855_1074042116049673_15816341621571584_n

14448366_1832544877032707_3205036988642099200_n

14360062_550778461776604_7111914467159441408_n

14374395_1752058178385730_2476443452422750208_n

14374052_1783068195266487_1243373038_n

14474122_1776993369206832_8855607232977436672_n

 

14279145_313977012312279_144328961_n

14294764_1176613339044424_1654507428_n

Posté par Yokoflo à 16:55 - Paris sera toujours Paris - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 septembre 2016

Douceurs d'automne #1

Et c'est reparti pour un cycle d'automne. Dans une nouvelle maison en prime... Ce premier week-end d'automne aura donc sonné notre déménagement dans notre nouveau chez nous, pas loin du précédent mais très différent. Avec du potentiel et pas mal de travail d'ici à le rendre parfait... Alors cette frise au plafond sera ma douceur d'automne #1 cette année (ainsi que le coucher de soleil sur la Marne).

14295484_787398434629946_4882809389515276288_n

14374364_1741433652783041_6826308084097351680_n

Posté par Yokoflo à 16:41 - Chronique aux Cornichons - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2016

Bonheurs d'été #13

14288001_636226743215199_1692589594_n

14294856_1231476450236793_748164180_n

14295559_1731646033753456_1264020062_n

14374068_1166446480136392_1879548186_n

Des bonheurs d'été #13 - les derniers - qui seront  représentés par cette balade improvisée à La Villette avec mon fiston : nous y sommes allés acheter des partitions !

Posté par Yokoflo à 17:15 - Chronique aux Cornichons - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2016

Bonheurs d'été #12

Des bonheurs marqués par le chagrin d'avoir perdu ma dernière grand'mère (d'où la photo départ)... Mais je vais partager les photos prises dans la ville où j'ai grandi pour ce douzième week-end d'été #12...

14280403_195118547568372_1533690187_n

14280509_1722575014662104_1295009082_n

14294940_1109184725813570_1617868186_n

14295495_303312100026022_1410521566_n

14309747_238864976510252_1707588405_n

14310851_746819275460541_1722365961_n

14272045_1772709486339754_1852567356_n

14278937_334659693534229_361816286_n

 

Posté par Yokoflo à 17:10 - Chronique aux Cornichons - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2016

Bords de Marne

14063387_1750057745235552_1646964570_n

14156665_696630530489024_818078080_n

14350548_1785639674983139_73194841_n

14027411_1583524765277265_945881595_n

 

Posté par Yokoflo à 17:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]